Empoisonnement par les pesticides : L’Europe se saisit de l’affaire Triskalia

dimanche 13 novembre 2016

Le 11 novembre 2015 le Député Européen José Bové recevait une délégation d’ex-salariés agricoles de la coopérative Triskalia dans l’Ouest de la France, accompagnée de membres de leur comité de soutien, au Parlement Européen de Bruxelles. Intoxiqués sur leur lieu de travail par des pesticides interdits ou utilisés en surdose, ils sont aujourd’hui gravement malades et dans l’impossibilité physique de travailler.

Depuis, ils ont déposé un recours devant la Commission des pétitions du Parlement Européen. Ces malades demandent à la Commission Européenne de vérifier si la France applique bien le droit de l’Union européenne en matière de protection de la santé au travail et de sanctionner les abus.

Aujourd’hui, la Commission des pétitions vient de décider non seulement d’accepter officiellement la transmission de leur pétition à la Commission Européenne, mais également d’informer les Commissions des affaires sociales et de l’agriculture du Parlement Européen. C’est une grande avancée dans le combat des ex-salariés de Triskalia, et la reconnaissance de leur empoisonnement. (Pétition enregistrée sous le n°0328/2016)
Très récemment, deux d’entre eux, ont remporté une autre victoire au Tribunal de Saint-Brieuc, qui a condamné Nutréa-Triskalia à indemniser le préjudice subi par Laurent Guillou et Stéphane Rouxel. Il est officiellement reconnu qu’ils sont affectés par le syndrome de sensibilité chimique multiple (MCS). C’est un pas en en avant dans la reconnaissance des maladies professionnelles liées à l’usage des pesticides en agriculture, et dans l’industrie agro-alimentaire.

Pour d’autres ex-salariés, comme Raymond et Noël Pouliquen, qui cherchent encore une reconnaissance de leur préjudice, la lutte au long cours continue.

Une rencontre européenne des victimes des pesticides sera organisée au Parlement Européen de Bruxelles le 8 décembre prochain, à l’initiative du groupe Verts/ALE. Elle lèvera le voile sur un scandale sanitaire et environnemental encore ignoré : la non prise en compte de ces maladies par les autorités sanitaires et en particulier la Mutualité Sociale Agricole et interrogera le cadre législatif à adapter.

Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest
Union syndicale Solidaires de Bretagne
Saint Brieuc le 12 octobre 2016

Contacts :
René Louail : Comité de soutien des ex-salariés de Triskalia victimes des pesticides : 06 72 84 87 92
Serge Le Quéau : Union syndicale Solidaires de Bretagne : 06 80 95 85 17
Michel Besnard : Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’ouest : 06 73 19 56 07
José Bové : Député Européen : 06 83 98 56 06



Documents joints

Communiqué de Presse du 12 oct 2016
Pétition n 0328 2016 Parlement Européen

Communiqué de Presse du 12 oct 2016

Pétition n 0328 2016 Parlement Européen


Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Vous adhérez aux idées d’attac ? Adhérez à Attac !

attac adherez {JPEG}

Attac est une organisation à part : c’est un outil de réflexion et d’éducation populaire indépendant des partis et syndicats, et une association qui n’a d’autres ressources que l’énergie de ses militants, et les cotisations de ses adhérents.
Face aux enjeux actuels et à venir, donnons-nous les moyens de peser !

Adhérer à Attac,
c’est déjà agir !

- Vous pouvez adhérez dès maintenant, très facilement en adhérant en ligne ou téléchargeant le bulletin (...)